La Search Console de Google propose de précieuses fonctionnalités pour optimiser votre référencement naturel. Notamment la fonction « Disavow » qui permet de désavouer des liens de mauvaise qualité pointant vers votre site afin d’améliorer votre stratégie de netlinking.

Pourquoi faut-il désavouer certains liens ?

Certains liens retours (ou backlinks) peuvent dégrader votre position sur les SERPS et ce, pour différentes raisons :

  • Ils correspondent à du spam
  • Ils résultent d’un achat de liens, pratique sanctionnée par Google
  • Ils proviennent de sites de mauvaise qualité
  • Ils ne sont pas pertinents pour votre secteur d’activité ou vos pays cibles

Google Penguin a mis au point un algorithme efficace qui permet de détecter ces mauvaises URL. Cependant, certains liens passent à travers les mailles du filet. D’où la nécessité d’effectuer un audit des backlinks et de demander aux propriétaires des sites le retrait de ces liens ou l’intégration des attributs «rel=nofollow » dans le code source, afin d’indiquer aux robots de Google de ne pas les explorer. En dernier ressort, si cette solution échoue, il est fortement recommandé de recourir à la Search Console.

Comment utiliser la fonction Disavow ?

Depuis votre tableau de bord, allez dans la rubrique « Trafic de recherche », puis « Liens vers votre site ». Ensuite, allez dans «Qui référence le plus votre site par le biais de liens » où vous trouverez une liste d’URL redirigeant vers votre site.

Pour savoir lesquelles sont mauvaises, vous pouvez utiliser l’outil SEMrush qui recourt à 30 facteurs pour déterminer la qualité d’un lien, ce qui en fait une indication fiable. Après avoir effectué cette analyse, créez une liste de liens à désavouer. Après avoir contacté les sites propriétaires et supprimé ceux qui ont répondu favorablement, intégrez le reste dans la Search Console sous forme de fichier texte. Il faut ensuite attendre plusieurs semaines.

Recourez avec précaution à cette fonctionnalité car une mauvaise utilisation peut nuire à votre stratégie SEO. N’hésitez pas à faire appel à des experts si vous avez peur de faire des erreurs !

partagez cet article sur...