Quand vous avez créé un site internet et que vous commencez à le faire vivre au quotidien, l’un des plus importants indicateurs que vous devez mesurer est le fameux taux de rebond :

Définition : le taux de rebond correspond aux visiteurs qui arrivent sur une page et qui repartent aussitôt (sans aucune interaction notable ni un temps de présence significatif).

Avant de développer le sujet comment vous pouvez réduire votre temps de rebond et donc améliorer votre référencement, nous allons voir ici “comment” vous pouvez installer un outil de mesure (de ce taux de rebond).

La solution la plus communément admise et utilisée est Google Analytics. Nous n’allons pas ici faire un n-ième article “comment installer Google Analytics” : pour faire court, si votre site internet a été créé avec un CMS (WordPress, Joomla etc), alors souvent cette manipulation passe par la création d’un compte Google Analytics, l’installation d’un module dans votre site et le rajout de votre “code” unique de site internet (UA…..?) qui fera le lien entre votre site et votre compte Google Analytics. Une fois que c’est fait, tous les chiffres remontent bien dans votre compte.

Cela étant, il ne sert à rien de mesurer le taux de rebond les 2 à 3 premiers mois à notre sens : en effet, on ne peut pas faire de statistiques avec trop peu de données et si vous avez 5 visiteurs, c’est juste un non sens de faire une analyse statistique sur cela.

Il faut donc :

  1. avoir 2 à 3 mois d’historique (ou plus bien sûr)
  2. avoir pensé à exclure vos “propres” visites du site (cela peut se régler dans la majorité des modules Google Analytics)

Dans votre console Google Analytics :

Allez dans AUDIENCE puis dans VUE D’ENSEMBLE :

blank

en vérifiant bien sûr d’être sur la période qui vous intéresse (en haut à droite).

blank

Une fois que c’est fait, nous vous conseillons, pour la grande majorité d’entre vous, de cliquer sur FR + fr-fr (il serait un peu technique d’expliquer la différence des deux, donc disons juste ici que pour le commun des mortels il faut consulter les deux) ; cela vous donnera une vision “locale”.

blank

On estime sur un site “normal” un taux de rebond inférieur à 50% d’acceptable. En dessous de 30% très bon. Au dessus de 60% il convient de se poser des questions réelles (cible, rédaction, endroit où la page est classée etc…)

Pourquoi pas les visiteurs ANGLAIS ? En effet on peut partir du principe que la majorité des sites ont une audience “locale” (du même pays) ; donc on peut supposer que les robots (moteurs de référencement par exemple), qui pèsent sur le taux de rebond (ils ne “font que passer”), viennent des USA (et donc sont en anglais) ; on pourrait envisager un réglage fin du site pour les exclure, mais on avait dit au début de l’article qu’on allait rester simple…

Dans notre exemple ici nous avons un taux de rebond de 48.94% AU GLOBAL sur la période mais sur la France, un taux 43,14 % (après avoir cliqué sur FR). On peut donc supposer raisonnablement que notre taux global en France (notre cible) est de 43.14%.

On peut aussi voir le taux de rebond par PAGE ; ce qui est ESSENTIEL : pour cela, il suffit d’aller :

blank

Cette vue est ESSENTIELLE : elle permet de mesurer et d’apprécier si les pages que vous souhaitez mettre en avant (votre positionnement marque, produit, visibilité) attirent vraiment l’attention de vos visiteurs…

Exemple : 

blank

pour ce client, la page (qui est en fait une page index de plusieurs produits) a un taux de rebond correct de 42%, un temps de lecture moyen de 41 secondes (pas mal pour un index) : il semble donc que cette page est bien positionnée et visible sur le site.

Vous voulez approfondir le sujet ? Contactez-nous !

partagez cet article sur...