Les critères BING diffèrent des critères de Google dans le SEO ; faire semblant de l’ignorer vous privera de 5% de visiteurs en moyenne. Ce n’est pas neutre.

Si plus de 92% des requêtes en France sont aujourd’hui effectuées sur Google, Bing y capte presque 5% des recherches et plus de 6% des requêtes aux États-Unis par exemple, ce qui n’est pas négligeable pour des secteurs tels que le tourisme ou, par exemple, si votre “produit” ou “cible” est réputée utilisatrice des solutions de Microsoft.

Si les voyages outre-Atlantique sont actuellement restreints, covid-19 oblige, il serait pour autant dommage de se priver de ces audiences pour le futur. Car Bing a un taux de conversion plus élevé que Google, ses utilisateurs étant plus âgés et disposant en moyenne d’un pouvoir d’achat plus élevé. Qui plus est, si vous avez adapté votre stratégie SEO à Google, vous avez déjà accompli la majeure partie du travail, puisque Google et Bing se basent principalement sur les mêmes critères pour livrer leurs résultats. Il existe néanmoins quelques différences notables à prendre en considération pour optimiser son site pour Bing.

Mots-clés

Contrairement à Google qui a amélioré la compréhension des mots-clés grâce à son algorithme BERT, Bing accorde toujours autant d’importance à l’ordre des mots. Mieux vaut alors utiliser les mots exacts que l’on veut cibler et ce, dans le bon ordre !

Méta mots-clés

Tandis que Google crawle les sites en profondeur, Bing n’explore que les premières pages d’un site. Sans pour autant négliger les sous-pages, cruciales pour Google, il convient de bien travailler pour Bing les landing pages, notamment en plaçant les mots-clés ciblés dans les meta descriptions et dans les balises titres.

Réseaux sociaux

Important mais secondaire pour Google, un bon community management est primordial pour Bing, qui fait apparaître directement dans ses résultats les contenus publiés sur les réseaux sociaux.

Local

Même si Google livre de plus en plus de résultats locaux, notamment avec l’augmentation de la recherche vocale sur smartphone, les multinationales restent favorisées face aux petits commerces de proximité. Ces derniers peuvent cependant tirer leur épingle du jeu sur Bing, qui privilégie les résultats géolocalisés. Veillez alors à bien remplir votre fiche entreprise sur Bing Places.

Backlinks

Comme pour Google, les liens retour de qualité sont essentiels pour Bing. Cependant, le moteur de recherche met davantage l’accent sur l’âge du domaine et certaines extensions de domaine telles que .edu ou .org.

Multimédia

Prenez soin de bien égayer vos pages avec du contenu visuel, très apprécié par Bing. Contrairement à Google qui attache plus d’importance aux textes, le moteur de recherche de Microsoft donne plus de poids aux images, vidéos et éléments en flash.

Mise à jour de l’algorithme

Bing met à jour son algorithme bien moins souvent et vite que Google, d’où la nécessité de soumettre soi-même son site à l’outil « Webmaster Tools » avec l’option « Crawl Control » pour que les contenus nouveaux ou modifiés de vos sites soient rapidement indexés. Sur cet outil gratuit proposé par Microsoft, vous pouvez également soumettre votre sitemap ou inclure un chemin vers celui-ci dans votre robots.txt.

Puisque Bing s’appuie principalement sur les mêmes critères que son concurrent de la Silicon Valley, optimiser son site pour Bing n’est pas chronophage et peut vous permettre d’élargir votre cible. Attention cependant à bien prendre en compte les spécificités de ce moteur de recherche dont les parts de marché progressent doucement, mais sûrement…

partagez cet article sur...